Catégories

Après avoir terminé d’écrire ce qui va devenir un livre pour enfants… et pour les parents, je me suis retrouvée devant un dilemme: comment allais-je réaliser les illustrations?
J’avais quelques idées.
Je voulais commencer certains dessins à la main et les terminer  sur une tablette graphique.
Tablette graphique sans écran, que je n’ai jamais approchée de ma vie, associée à un logiciel de dessin qu’il fallait donc apprendre à maîtriser à peu près sans mode d’emploi.
Pourquoi travailler sur tablette?
Parce que réaliser les dessins sur papier sans  pouvoir les retravailler ensuite limitait d’autant plus mon terrain de jeu que je ne suis pas spécialement douée.
J’ai passé une bonne partie du week-end passé et plusieurs heures de la semaine à m’appliquer,  à m’entraîner… et j’ai fini par sortir un premier dessin dont je suis assez contente.
Ce n’est pas du Monet, mais c’est acceptable.
Puis, pendant deux jours, mon ordinateur a été infréquentable.
Lorsque j’ai pu recommencer à travailler, j’ai reconnecté la tablette et j’ai cette fois exploré les différents outils du logiciel.
Peu à peu, de nouveaux horizons se sont ouverts à moi tandis que je commençais à mieux comprendre le fonctionnement et les habitudes du stylet.
J’ai sorti un deuxième dessin dans la foulée…
C’est un début.
Jean, l’un de mes amis, travaille sur tablette depuis plusieurs années et réalise des dessins magnifiques.
Je suis loin d’avoir son talent, mais je découvre une fois de plus combien il est passionnant de faire ses premiers pas dans un univers inconnu mais aussi riche…

Martine Péters

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *