Catégories

Mon Capitaine et mon fils sont sortis faire une course tandis qu’Aurélien, 4 ans,  et moi nous retrouvons au salon après avoir fait « du sport » au jardin.
Nous jouons aux petites voitures lorsqu’il me dit:
– Mamitine? Tu me racontes une histoire?
– Si tu veux: tu choisis un livre?
– Non: je voudrais une histoire que tu inventes!

Il sait que ces histoires-là sont souvent un peu loufoques.
J’improvise donc un récit où il est question d’un petit garçon croisant un lutin blessé en forêt, et d’un cadeau très spécial reçu pour ses bons soins.
– Qu’est-ce qu’il a reçu?
– Une pomme de pin magique…
Et je lui explique que la pomme de pin en question s’allume lorsqu’il a besoin de lumière, fait apparaître une tartine quand il a faim etc.
Très intéressé, il me regarde:
– Mais ça n’existe pas, hein?
– Et pourquoi pas?
– Mais non… je n’en ai jamais vu!
Je m’empresse de lui servir une phrase que j’ai glissée dans un conte que j’ai terminé il y a peu de temps:
– Tu sais, ce n’est pas parce que tu ne vois pas quelque chose qu’elle n’existe pas!

La journée se passe, très remplie.
Le lendemain, au moment du départ, il est comme à chaque fois un peu déchiré entre  « rester ou partir ».
Je lui glisse:
– Tu vas revenir très vite, et nous avons plein de choses à faire encore. En attendant, si tu te promènes dans les bois, n’oublie pas de me ramener une pomme de pin…
– Oui! Elle sera peut-être magique! Mais ça ne sera pas facile de la trouver…
– C’est vrai… elles sont rares.
T’inquiète pas, Mamitine, je regarderai bien! Si elle s’allume, je te l’apporte!

Martine Bernier




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *