février 2019
L M M J V S D
« Jan   Mar »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728  

Catégories

Archives mensuelles : février 2019

La période des carnavals signe traditionnellement le retour  des corsos fleuris.
Si je suis en admiration devant les chars couverts de fleurs (ou de citrons selon les fêtes), j’ai toujours un pincement au coeur lorsque je vois la Bataille des Fleurs,  où des mannequins costumés jettent des fleurs au public qui se précipite pour les attraper au vol.
C’est joyeux, festif, attendu, mais… pauvres fleurs.
Comme à chaque fois, j’ai le coeur un peu serré en les voyant lancées, malmenées… jusqu’à ce que je visionne quelques images d’un autre corso, celui de Bormes les Mimosas.
A la fin de la fête, la possibilité est offerte au public de venir « cueillir » les fleurs sur les chars.
C’est précautionneux, respectueux, beaucoup plus doux… et les amateurs repartent avec des bouquets de fleurs qui n’avaient pas été abîmées. 
Ceci dit, ce corso dispose aussi d’une Bataille de Fleurs…. 
On ne déroge pas à une tradition aussi populaire…

Martine Péters

Encre sur papier : « Les Amants à la campagne » de Gustave Courbet

Gustave Courbet (1819-1877) aurait donc eu 200 ans cette année, un bi-centenaire célébré comme il se doit à Ornans, dans le très beau musée consacré au peintre franc-comtois.
L’exposition « Courbet, dessinateur », a été co-organisée par le musée Jenish de Vevey, en Suisse, et est à découvrir dans un premier temps au musée Courbet d’Ornans jusqu’au 29 avril, puis à Vevey du 3 octobre 2019 au 13 janvier 2020.

« Les Amants à la campagne », Gustave Courbet


J’ai été interpellée par le dessin choisi pour figurer sur l’affiche de la manifestation: une encre sur papier intitulée « Les Amants dans la campagne ».
Un dessin magnifique.
J’ai donc cherché et j’ai trouvé la toile ou plutôt les toiles que Courbet en a tirés.
Car ce sont bien deux tableaux qui ont été réalisés ensuite, portant le même nom que le dessin, l’un d’eux étant  également appelé « Les amants heureux ».
Le personnage masculin représenté est l’artiste lui-même, et le personnage féminin pourrait être la mère de son fils, Virginie Binet.
Plusieurs dessins préparatoires ont été nécessaires pour réaliser ces tableaux, et notamment celui que l’on peut admirer sur l’affiche de l’exposition.

L’idée du musée de se pencher sur les dessins de ce peintre d’exception permet d’approfondir une facette de son talent qui a fait couler beaucoup d’encre à plus d’un titre.
L’authenticité de certains de ses dessins a en effet nourri le débat parmi les spécialistes de la question dans les années 1980.
Un sujet que clarifie le catalogue de l’exposition…

Martine Péters

Début de semaine actif dès ce lundi matin: notre amie Gaby nous a annoncé sa visite, que nous espérions depuis un bon moment déjà.
Gaby est une des toutes belles surprises que m’a réservées mon métier..
Une amitié commencée sur un éclat de rire au cours d’une interview.
C’était il y a déjà neuf ans et, depuis, chacune de nos rencontres est un petit bonheur.
Nous lui avions dit que nous l’attendions dès qu’elle aurait quelques jours de libres, ce qui n’est pas une évidence pour elle, très prise par son métier de maraîchère.
Vive la saison creuse qui permet les escapades amicales!
Les moments que nous passons ensemble sont  au diapason de tout ce que nous avons vécu  au fil de ces années.
Joyeux, profonds, faits d’échanges et de rires…

Martine Péters