Le tour de force de mon Capitaine

Tous les jardiniers le savent: si les jardins sont en dormance pendant l’hiver, février est le mois qui prépare le printemps, celui  au cours duquel se plantent les arbres et les rosiers.
Mon Capitaine ne l’ignore pas.
C’est ainsi qu’il a consacré plusieurs jours à ces tâches d’autant plus physiques que l’agrandissement de nos allées de roses anciennes nécessitait de creuser une longue tranchée de part et d’autre d’un futur petit chemin.
Ces tranchées se rejoindront après avoir formé un cercle.
Durant ses travaux, mon Capitaine a eu droit à tous les temps: le sol gelé, la neige, la pluie, le vent tempétueux…
Il ne s’est pas laissé décourager, terminant sa tâche en début de semaine par la plantation de quelques arbres fruitiers dans le jardin.
De mon côté, j’ai terminé la taille des rosiers qui ont déjà fleuri l’an dernier…
Et je suis en admiration devant le travail de mon colosse de mari qui a travaillé sans se ménager pour m’offrir la roseraie de mes rêves.
J’ai beaucoup, beaucoup de chance…

Martine Péters 

par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.