février 2019
L M M J V S D
« Jan   Mar »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728  

Catégories

Depuis que ce doux soleil de pré-printemps s’invite dans nos journées, la vie  se transforme.
Les poulettes, qui arborent un plumage hivernal magnifique, passent leur temps à arpenter les lieux et à en fouiller les moindres recoins.
Nous pouvons les observer depuis la véranda ou la cuisine comme je le faisais ce mercredi matin en prenant le petit-déjeuner.
Tout était paisible lorsque j’ai vu Bulle, la plus jeune de mes Bantam Pékin filer à toute vitesse.
Bizarre… soit elle s’entraîne pour les prochains Jeux Poulympiques, soit  quelque chose l’a effrayée.
J’ai regardé plus attentivement et j’ai remarqué une silhouette insolite parmi mon cheptel de gallinacés. 
C’était une pie…
Une pie presque aussi grande  que mes deux poules hollandaises
Avec le culot lié à cet oiseau curieux et peu farouche, elle s’est jointe à la promenade de mes poules, allant manger quelques graines au passage.
Aucun des oiseaux qui peuplent le jardin n’a vraiment peur de moi.
Lorsque je m’approche, ils s’envolent pour se percher à quelques mètres de distance et m’épient.
Je leur parle, leur offre de la nourriture, puis je me recule un peu et je ne bouge plus.
En principe ils reviennent aussitôt, et picorent tout en me gardant à l’oeil.
Les pies font pareil.
A ceci près qu’elles me donnent l’impression qu’il ne faudrait pas grand-chose pour les apprivoiser…

Martine Péters

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *