Catégories

S’il y a une chose qui m’a toujours intriguée à Disneyland, c’est la rue principale où se trouvent les commerces et où a lieu la traditionnelle parade.
L’architecture de cette rue et de ses maisons a été très étudiée, comme chaque détail de ces parcs d’attraction.
En cherchant, j’ai appris que l’époque que l’on devine à travers ce genre de rue est celle correspondant à la jeunesse de Walt Disney, et plus particulièrement à ses années d’enfance passées dans la ville de Marceline qui, dit-on, l’a inspiré pour ce décor.

Les maisons victoriennes de San Fransisco

Et comme les concepteurs de ces parcs font toujours en sorte qu’ils correspondent à la sensibilité des habitants des pays qui les accueillent, j’ai également  découvert un détail que j’ignorais: la fameuse rue  varie selon que le Disneyland se trouve à Paris, en Chine ou au Japon.
A Tokyo, elle est surmontée d’une immense verrière victorienne et s’appelle World Bazaar.
A Shanghai, la rue porte le nom de Mickey Avenue, est très large, et dispose de demeures plus fantaisistes.

Main Street USA

A Paris comme aux Etats-Unis, cette artère qui est un condensé de l’univers de Disney s’appelle Main Street USA et est composée de maisons colorées.
Et c’est sans doute ce qui attire à ce point mon attention: j’aime beaucoup les demeures victoriennes.
Cette architecture s’est particulièrement développée aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne au XIXe siècle, mais, en cherchant bien, il en existe quelques-unes en France.
On aime ou on déteste… mais l’on reste rarement insensible.

Martine Péters

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *