Catégories

A Lyon, tout le monde ou presque connaît l’étonnant jardin Rosa Mir, installé dans une cour intérieure du numéro 87 de la grande rue de la Croix-Rousse.
C’est Jules Senis (1913 – 1983), un maçon carreleur réfugié de la guerre d’Espagne qui en est le créateur.
Dès 1963, ce monsieur a consacré sa vie à créer ce jardin fabuleux qu’il a dédié à sa mère, Rosa Mir Mercader, et à la Vierge Marie.
Ce jardin est né d’une promesse…
Dans les années 1950, Jules souffrait d’un cancer de la gorge.
Il avait annoncé, après des mois de traitements, qu’il s’attèlerait à l’élaboration et la construction d’un jardin extraordinaire dès qu’il sortirait de l’hôpital.
Et il a tenu parole…
Dans un style qui rappelle celui du Facteur Cheval, il a conservé des cailloux et des coquillage qu’il a assemblés dans le but de transformer la cour intérieure jusque-là très banale, de sa maison.

Très marqué par les lieux d’Espagne où il a travaillé, comme l’Alhambra à Grenade, il s’en est inspiré pour nourrir son oeuvre.
Des milliers de plantes de multiples espèces, dont beaucoup de joubardes et de plantes de Méditerranées, et les cailloux et coquillages assemblés forment une merveille d’art brut et floral concentrée sur à peine 400 m2.
Ici, vous n’êtes plus à Lyon mais au coeur des pays du Sud…
L’association des Amis du Jardin de Rosa Mir continue à travailler pour que l’oeuvre de Jules Senis soit préservée.
Si vous n’avez pas la possibilité de vous rendre à Lyon pour découvrir ce jardin, il vous reste encore la possibilité de le visiter de manière virtuelle sur le lien ci-dessous…

Martine Péters

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *