Catégories

Ce printemps est très différent de celui de l’an dernier.
Il est plus frais, et nettement plus arrosé.
A tel point que les apiculteurs sont obligés de nourrir les abeilles qui ne trouvent pas suffisamment de fleurs pour fabriquer leur miel.
Les poules subissent les jours humides et Pomme ne sort qu’après avoir mûrement réfléchi.
Et pourtant…
Après la pluie, dès que le soleil revient, je fais le tour de la roseraie, et ce que je vois m’enchante.
Des dizaines et des dizaines de boutons  apparaissent sur les rosiers, promettant une quantité énorme de fleurs à venir… si tout va bien.
Les pivoines sont écloses et rayonnent, les lupins s’épanouissent, tout comme les oeillets et les pâquerettes roses qui forment une colonie de petits pompons.
Nous avons déjà profité des tulipes, des jonquilles, des narcisses et des jacinthes.
J’attends donc l’apparition des stars du jardin…
Si chaque bouton de rose s’ouvre à maturité, ce sera une merveille, tant pour les yeux que pour l’odorat…

Martine Péters


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *