Catégories

Nous le savons tous: le monde est en grand danger.
Chacun à notre échelle, nous essayons de contribuer à l’amélioration de son état en respectant certaines règles de bon sens, notamment.
Comme nous avons la chance de disposer d’un grand jardin, mon Capitaine a commencé à envisager l’installation d’une ruche, voici quelques semaines.
Il en a parlé à ses proches qui sont apiculteurs, et, en début de semaine, le premier essaim a été installé dans sa maison du bout du jardin.
L’objectif est double: que les abeilles pollinisent les fleurs, et que nous puissions modestement contribuer à leur sauvegarde.
C’est notre ami qui veillera sur la ruche et qui en récoltera le miel. 
Notre façon de rendre à la nature un peu de ce qui lui appartient.

Martine Péters
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *