Catégories

Bien que mon fils et mon petit-fils étaient avec nous pour le week-end, la journée de ce samedi était morose…
Le destin de ma petite poule disparue nous hantait…
Nous continuions à la chercher.
Nos voisins nous avaient dit l’avoir vue la veille lorsqu’elle s’est échappée.
Nous avons donc patrouillé dans le quartier, cherchant et interrogeant les habitants.
Toujours rien…
Et aucun indice… avait-elle été victime d’un prédateur?
L’après-midi était bien entamée lorsque l’on a sonné à la porte d’entrée.
Mon Capitaine a ouvert et j’ai entendu Aurélien, 4 ans, m’appeler à pleins poumons:
Mamitine!!! On a retrouvé ta poule!!!!!
Noël, un voisin un peu plus lointain, l’avait recueillie alors qu’elle était sur la route, près de chez lui.
Ayant entendu que mon Capitaine recherchait l’une de nos poules, il est venu immédiatement nous voir.
Neige était un peu apeurée, mais en pleine forme.
Elle était affamée, nerveuse…
La réaction de Kiwi, sa petite soeur, en la retrouvant, m’a touchée. 
Elle était visiblement soulagée, comme nous tous.
Cet épisode a entraîné une opération préventive immédiate: nous avons coupé le bout des ailes de nos deux petite Hollandaises.
Cela avait été fait l’an dernier déjà lorsque Neige avait franchi la haie quelques jours après son installation chez nous.
 Elle a donc été renouvelée.
Hors de question de repasser par l’angoisse qui a été la nôtre depuis vendredi…
Ce samedi soir, en refermant la porte du poulailler pour la nuit, j’avais le coeur plus léger…

Martine Péters

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *