Catégories

On nous l’annonce à grands renforts d’inquiétants reportages: la première canicule de l’année arrive sur nos contrées cette semaine, bien décidée à nous  faire passer des moments  compliqués.
Comme à chaque fois que ce genre d’épisode intervient, nous adoptons notre plan canicule personnel: volets fermés , courants d’air savamment dosés et, surtout, un soin tout particulier porté à nos compagnons à poils et à plumes.
Dès que la chaleur s’installe, Pomme ne peut plus nous accompagner lorsque nous partons faire nos emplettes.
Elle ne va dans la voiture que lorsque nous sommes certains qu’elle n’y sera jamais seule. 
Dans la maison, qui a la particularité de rester fraîche, elle ne souffre absolument pas de la chaleur et coule des jours heureux, s’adonnant au loisir de la sieste avec un art consommé.
Côté poules également, il faut être plus attentifs que jamais.
Si l’accès au jardin proprement dit leur est interdit durant la floraison des roses, l’enclos qui entoure le poulailler est vaste et dispose à la fois d’endroits dégagés leur permettant de profiter du soleil si elles en ont envie, et de vastes couverts sous les arbres lorsqu’il fait trop chaud.
Les quatre maisonnettes qui complètent le poulailler proprement dit sont autant de refuges où elles aiment s’installer en fonction des différents caprices de la météo.
Elles disposent d’eau et de nourriture à volonté… partageant avec les oiseaux du jardin.
Dès que le soleil se fait insistant, leur grand plaisir est de creuser des trous dans lesquels elles prennent des bains de terre pour se protéger des éventuels parasites.
J’ai beau leur expliquer qu’elles auront droit à un traitement préventifs en juillet, elles sont nettement plus adeptes de leurs propres méthodes…
J’ai demandé à Capitaine de réinstaller le brumisateur extérieur comme l’an dernier, à quelques mètres de mon bureau.
Humains, animaux… et  roses qui  se trouvent à proximité s’y rafraîchissent.
Eté… nous sommes prêts!

Martine Péters 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *