Catégories

Catégories

Mercredi matin.
A 7h40, nous étions chez le vétérinaire qui devait opérer Pomme ce matin.
Mon pauvre Mogwaï n’était pas rassuré… 
Je l’ai réconfortée comme j’ai pu avant de la confier aux bons soins de l’équipe soignante, en espérant pouvoir la récupérer avant la fin de la journée…
L’opération était programmée mardi, dans un premier temps.
Mais je ne pouvais me résoudre à la laisser avoir lieu sans que mon vétérinaire attitré, qui allait procéder à l’intervention, ne l’aie vue auparavant.
J’ai donc décommandé l’opération et repris rendez-vous pour une visite complète.
Bien m’en a pris puisqu’un nouveau diagnostic a été posé.
Pomme s’est arraché un ligament croisé de la patte arrière, ligament qui doit être reconstruit.
Impossible de savoir comment elle a fait alors que nous sommes très attentifs à ses mouvements…
Dans le cabinet, nous avons vécu un moment ahurissant.

Il y avait là des chiens, un chat, une oie de Toulouse que nous avons déjà croisée, une chèvre… et un invité surprise complètement inattendu.
Le vétérinaire est venu me montrer de manière fugace… un bébé tigre qu’il devait opérer ce matin également.
Il s’agit de l’un des pensionnaires du cirque Zavata, qui compte parmi sa clientèle.
Le petit avait été mordu à l’oreille par sa mère et nécessitait des soins.
Notre vétérinaire m’a dit que je pourrais prendre le tigrou en photo ce matin, lorsqu’il serait sorti de la salle d’opération.
Après que Pomme ait été emmenée par le personnel médical, toujours très doux, j’ai eu l’autorisation d’entrer dans la pièce où récupérait le petit tigre, entouré par des membres de l’équipe du cirque.
Ils m’ont acceptée auprès d’eux et j’ai pu prendre une ou deux photos.
Ca a été un privilège… je pense que je n’aurai pas souvent l’occasion de vivre une telle expérience.
Quant à ma petite Pomme elle est de retour à la maison et aura besoin de six semaines de convalescence… car ce n’était pas un mais deux ligaments qui se sont déchirés, sans qu’elle fasse pourtant la moindre imprudence…
Je suis constamment  avec elle, et c’est ensemble que nous passons ce cap compliqué…

Martine Péters
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *