septembre 2019
L M M J V S D
« Août    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

Catégories

Catégories

Le poulailler réserve parfois des surprises dont je me passerais facilement.
Il y a une dizaine de jours, je découvre un matin ma deuxième poule hollandaise couverte de trainées jaunes.
Or, comme son nom l’indique, Neige est blanche… entièrement blanche, même.
Autant dire que ce genre d’anomalie ne passe pas inaperçu!
J’ai commencé par me dire qu’elle s’était peut-être installée pour la nuit sur le perchoir inférieur et qu’elle avait été souillée par des déjections d’autres poules.
Mais là encore, c’était inquiétant: la couleur était alors l’indice d’une éventuelle infection.
J’ai nettoyé Neige, ai donc surveillé mes protégées et n’ai rien remarqué d’anormal.
La situation est rentrée dans l’ordre.
Mercredi matin, le même scénario s’est reproduit.
Neige était à nouveau jaune de la tête aux pattes.
Cette fois, j’ai analysé de plus près le phénomène et, à l’odeur, j’ai compris…
Elle est la seule de mes poules à ne pas arriver à pondre autre chose que des oeufs à coquilles molles.
Je pense donc qu’elle a mangé l’un de ses propres oeufs.
Comme elle n’a ni bavoir ni combinaison intégrale  de protection et qu’elle mange salement, elle a trouvé le moyen de se mettre dans un état épouvantable.
Cette fois, je l’ai embarquée dans la salle d’eau pour la nettoyer à l’aide d’un chiffon mouillé.
Plutôt curieuse, comme sa soeur Kiwi, elle a à peine protesté, se laissant faire de bonne grâce.
En la raccompagnant au poulailler, j’avais envie de rire, ce que je n’ai pas fait: elle se serait vexée.
Mais voir sa huppe blanche, habituellement bien ronde , réduite à l’état de plumeau mouillé était irrésistiblement drôle.
Heureusement… le soleil lui a rendu son aspect habituel en très peu de temps…

Martine Péters

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *