Catégories

Catégories

Philadelphus Frosty Morn (Photo Promesse de Fleurs)

Le jardin est devenu un univers dans lequel je me sens bien…
Avec lui et grâce à mon Capitaine, je découvre l’autre visage de l’automne, celui bien connu des jardiniers.
Cette saison colorée  n’est pas seulement l’antichambre de l’hiver. 
Elle est aussi celle qui prépare le printemps, celle des plantations.
Il y a quelques jour, je confiais à des cousins de passage à la maison que j’avais été émerveillée par le parfum d’un petit jasmin que m’avait offert une amie, ce printemps, jasmin qui n’avait malheureusement pas survécu à l’été.
Je me demandais s’il était possible de trouver un arbuste d’extérieur au parfum équivalent.
C’est là que notre cousine m’a parlé du seringat, m’expliquant qu’il sentait merveilleusement bon.
Après son départ, j’ai fait des recherches… pour découvrir que les seringats sont une espèce dont fait partie le lilas.
Il en existe de nombreuses variétés… ne restait plus qu’à choisir.
J’ai opté pour deux Philadelphus Frosty Morn, petits arbustes annoncés robustes, rustiques, faciles à cultiver et… dont la floraison blanche diffuse un parfum de fleur d’oranger.
C’est cette fragrance qui a valu à cet arbuste son surnom de Jasmin des Poètes.
Arrivés peu de temps après ma commande, ils ont aussitôt trouvé leur place: l’un à l’angle de la véranda, l’autre devant la « Maison de la Chouette ». 
Je le sais: Il faudra du temps et de la patience pour que nos petits arbustes nous offrent des fleurs.
Mais je sais aussi que lorsqu’ils auront grandi et qu’ils se sentiront bien dans leur nouvel environnement, ils seront un nouvel atout-charme du jardin!

Martine Péters

Le Jardin d’Ecriplume

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *