Le mot d’Eya

Eya, bientôt 8 ans, passe la nuit et la journée suivante avec nous.
Au matin, mon Capitaine lui demande:
– J’espère que je n’ai pas trop ronflé cette nuit et que ça ne t’a pas réveillée!
Réponse d’Eya: 
– Oh non… j’ai cru que c’était des chants d’oiseaux…
Moralité: l’amour n’est pas qu’aveugle.
Il est aussi un peu sourd.

Martine Péters

par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.