décembre 2019
L M M J V S D
« Nov   Jan »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Catégories

Catégories

Archives quotidiennes : 17 décembre 2019

Samedi matin.
Profitant d’une accalmie météo et d’un petit rayon de soleil, je file au poulailler offrir à mes huit protégées la friandise dont elles raffolent: des vers  lyophilisés. 
Et comme les nourrir sans qu’aucun réaction de jalousie ne se manifestent entre certaines d’entre elles n’est pas simple, je prends beaucoup de temps à tout préparer, veillant à séparer les parts et à surveiller mes troupes.
Je termine à peine lorsqu’un spectacle complètement inattendu se déroule sous mes yeux.
Chine a émis un petit gloussement particulier, très léger, et a quitté l’enclos pour rentrer dans le jardin.
Elle s’est dirigée d’un pas décidé vers un endroit de la haie où elles ont leurs habitudes, bien protégées du vent et de la pluie sous un thuya  qui arrive malheureusement en fin de vie.
Ce qu’il y a d’étonnant n’était pas son geste, mais le fait que six de mes poules lui ont emboîté le pas, traversant le jardin dans sa largeur,  en longue procession.
On aurait dit les nains de  Blanche-Neige allant à la mine.
Seule Neige est restée dans l’enclos, trop heureuse de pouvoir faire  bombance!
Vexée, j’ai quitté l’enclos en me disant que, décidément, les poules sont des bipèdes ingrats.
Partir sans raison et sans s’excuser en plein  milieu du festin que je leur avais préparé… difficile d’être plus discourtoises!
J’ai dû mettre moins d’une minute pour arriver à la véranda.
Et lorsque j’ai refermé la porte vitrée coulissante derrière moi, j’ai compris…
A peine étais-je rentrée que les premières gouttes de pluie ont commencé à tomber.
Je ne sais pas comment a fait Chine pour la prévoir avant qu’elle ne tombe.
Mais une chose est sûre, elle a choisi de renoncer au repas pour emmener ses troupes à l’abri.
Chaque jour, ces merveilleux oiseaux que l’on prétend stupides me prouvent le contraire…

Martine Péters