décembre 2019
L M M J V S D
« Nov    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Catégories

Catégories

Bulle, la belle squateuse

Il pleut.
Certains jours, il pleut même beaucoup.
J’ai toujours aimé la pluie, mais là… le fait d’avoir des poules me fait revoir ma position.
Pomme, ma petite bichon havanaise,  est comme elles: elle n’apprécie ni les jours de pluie, ni les jours de neige.
Mais à la différence de mes belles poulettes, elle regagne la maison dès qu’elle a terminé sa promenade.
Les poules, elles, subissent sans penser à regagner leur poulailler où elles ne se rendent que pour la nuit.
C’est la raison pour laquelle mon Capitaine leur a construit plusieurs maisonnettes légèrement surélevées où elles peuvent se réfugier, sous le couvert des arbres ou contre le mur de la maison.
Elles aiment s’y blottir les unes contre les autres et regarder tomber la pluie les pattes au sec.
Toutes sauf une…
Ma belle « Kiki-Kaki de Suisse » est toujours chassée n’ose pas y rejoindre les autres.
Même si elles ne sont plus vraiment agressives avec elle, elles lui font comprendre que toutes les places sont prises.
Elle reste donc piteusement sous la pluie, devant la maisonnette, accourant vers moi à toute vitesse dès que j’apparais, pour m’expliquer ses malheurs.
Je la prends donc dans mes bras et je la pose doucement parmi les autres qui tolèrent sa présence un peu à contre-coeur… pendant dix minutes.
C’est la raison pour laquelle mon Capitaine a construit il y a quelques jours une nouvelle maisonnette  qui a été placée juste à côté de l’autre.
Nous pensions qu’ainsi chacune trouverait sa place.
C’était compter sans Bulle qui l’a trouvée tout à fait à son goût et s’y est installée voluptueusement, ne laissant entrer personne d’autres à l’exception de Neige, ma petite Hollandaise, qui occupe les lieux lorsque la propriétaire s’absente.
Tout cela n’arrange pas les affaires de ‘Kiki-Kaki de Suisse » qui continue à se retrouver sous l’eau quand il pleut.
Car, bien sûr, l’idée ne lui viendrait pas de prendre la place désertée dans la première maison.
Question de hiérarchie, sans doute…

Martine Péters

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *