Catégories

Catégories

Comme je l’ai déjà dit, au fil du temps, j’ai appris à connaître et à aimer les deux petites poules Pékin que m’a confié mon fils lorsqu’il a dû s’en séparer.
Tina et Kaki, rebaptisée Kiki vu que j’avais déjà donné ce nom à l’une de mes poules.
Comme je l’avais pressenti, je me suis très vite attaché à elles.
Ce sont elles les poules… et c’est moi qui les couve!
Aujourd’hui, les relations entre Kiki et mes autres protégées se sont apaisées.
Elle reste cependant très prudente, voire effarouchée au moment des repas.
Elle est respectueuse de chaque autre poule, mais celles-ci s’en méfient… peut-être parce qu’elles savent qu’elle était cheffe de son clan lorsqu’elle était en Suisse.
Sait-on jamais: elle pourrait fomenter un puch!
Cette belle poule grise a très vite appris que j’étais là pour elle, et n’hésite pas à courir vers moi dès qu’elle en a besoin.
Je peux désormais l’approcher et la porter sans souci.
Tina, elle est à l’aise avec tout le monde.
 Bonne pâte, elle a un caractère en or et une particularité qui m’amuse énormément.
Matin et soir, je la prends dans mes bras pour sortir et entrer du poulailler.
Comme, en hiver, un  petit radiateur occupe la place centrale en hiver, mes poules ont un peu plus de difficultés à aller et venir.
Comme j’avais pris l’habitude de porter Kiwi, qui souffre d’une patte, sur son perchoir, j’ai fini par faire pareil avec chacune d’elles.
Lorsque je prends Tina, c’est immanquable: elle entame la conversation, comme le faisait Plume.
Des petits « côôôt » intéressés et tranquilles, dépourvus de toute crainte.
Et bien sûr, je lui réponds, ce qui provoque illico une autre « question » de sa part.
Nous prenons mutuellement de nos nouvelles.
Cela peut durer très longtemps… en général, elle n’arrête de parler que lorsque je l’ai délicatement posée sur un perchoir ou une plate-forme.
Et je découvre qu’il en est pour les poules comme pour les humains: certaines ont l’art de transformer le quotidien en succession de moments très doux…

Martine Péters



 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *