Catégories

Catégories

Les Japonais, qui ont l’art de poser sur beaucoup de choses des mots, à consonances poétiques pour nos oreilles d’Occidentaux,  utilisent un vocable  qui me fait craquer pour un phénomène qui, chez nous, n’a pas vraiment de nom.
Le tsundoku…
Savez-vous de quoi il s’agit?
C’est le nom qu’ils attribuent à la pile de livres en attente d’être lus, que beaucoup d’entre nous ont à côté de leur lit ou de leur canapé.
Cette fameuse pile qui contient parfois des ouvrages qui ne seront jamais ouverts, mais que nous ne nous décidons pas à évacuer.
Joli, vous ne trouvez pas?

Martine Péters

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *