Catégories

Catégories

Un soir de cette semaine, alors qu’il était passé 23 heures, je venais de m’endormir lorsque j’ai été réveillée par un énorme bruit.
Je me suis levée précipitamment, sachant que mon Capitaine s’était attardé devant un film, pour vérifier qu’il ne lui était rien arrivé.
Mais non…
Je me suis recouchée.
Moins d’une heure après, autre bruit suspect… que, cette fois, j’identifie.
Les fouines sont visiblement de passage dans le grenier, et s’en donnent à coeur joie.
Elles galopent, sautent, font un tintamarre du diable.
Pour en arriver à ce point, à mon avis, elles doivent fêter quelque chose!
A peu près toutes les heures cette nuit-là, elles m’ont réveillée par leur vacarme.
Seule solution pour les calmer quelques minutes: cliquer sur l’interrupteur allumant la lumière au grenier.
Au petit matin, j’ai décidé de comprendre pourquoi elles étaient aussi bruyantes.
Je me suis renseignée et j’ai appris qu’en cette période, les fouines mettent au monde leurs petits. 
Apparemment, ils ont besoin d’exercice!
Pas de dégâts en dehors de ces nuisances sonores.
Cohabiter avec de tels voisins est… insolite.

Martine Péters 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *