Catégories

Catégories

Les journées sont bien remplies, même en observant rigoureusement les consignes de confinement.
Je me demande même si elles ne le sont pas plus que d’habitude.
En temps normal, le quotidien est rythmé par le travail, les visites des amis, de la famille, les courses, et mille choses qui s’ajoutent aux tâches de chaque jour.
Là, même si les WhatApp, Skype et autres mails fonctionnent à plein régime, j’ai le sentiment d’avoir beaucoup plus de temps en dehors de celui consacré au travail.
Résultat: je profite de cette retraite obligatoire pour effectuer des tâches que je n’avais pas eu le courage d’effectuer jusqu’ici.
Vendredi, par exemple, après avoir une fois de plus constaté que l’atmosphère de la véranda ne convenait pas vraiment à mes livres, j’ai décidé que j’allais déménager ceux auxquels je tiens le plus et que j’avais installés là voici quelques mois.
Ceux consacrés aux roses… 
Une petite quarantaine d’ouvrages a donc une fois de plus changé de place, mais non pas pour réintégrer la bibliothèque du salon où ils se trouvaient avant leur premier déplacement.
Non, cette fois, comme je passe de plus en plus de temps à les consulter, il fallait que je les installe au plus près de moi, dans mon bureau. 
Il était nécessaire pour cela d’effectuer une rocade entre eux et ceux qui allaient leur céder leur place.
Quarante livres consacrés aux animaux et à la nature ont pris le chemin de la véranda tandis que, à chaque voyage de retour vers mon bureau, je revenais les bras chargés d’ouvrages sur les roses. 
L’opération a été vite bouclée.
Et elle m’a donné des idées… je me demande si je ne vais pas faire d’autres modifications dans mon classement à l’avenir!

Martine Péters

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *