Catégories

Catégories

Archives quotidiennes : 10 juin 2020

Dès les premiers piaillements émis par les canards, Pomme a fait preuve d’un grand enthousiasme et d’une curiosité intense à leur égard.
Aujourd’hui qu’ils sont installés avec leurs « mamans » dans un grand carton posé sur le sol du poulailler, elle a trouvé le moyen de les observer à sa guise à chacune de mes visites.
Elle saute sur la première plate-forme.
De là, comme un spectateur au balcon d’un théâtre, elle ne perd pas une miette du spectacle, accompagnant son observation par de petits gémissements caractéristiques: elle aimerait pouvoir les papouiller en paix!
Ceci dit, en matière de spectacle, elle a de quoi se régaler… 
Car la situation évolue très vite dans la nurserie.
Chine, la deuxième maman adoptive que j’avais retirée du groupe après qu’elle ait été un peu agressive avec Bulle, la mère adoptive principale, a réussi à m’étonner.
Elle qui n’est pas sportive pour un sou, a trouvé le moyen de regagner sa place dans le carton où je l’ai retrouvée dans l’après-midi.
Les canetons, eux s’en donnaient à coeur joie auprès de leurs deux mamans, sautant sur le dos de l’une, tirant une plume de l’autre…
Tout aurait pu rester ainsi lorsqu’un autre événement est intervenu.
Tina, l’adorable poule noire venue de Suisse, est elle aussi entrée en période de couvaison… alors qu’il n’y a plus d’oeuf à protéger.
J’ai fini par la déposer elle aussi dans le carton pour voir sa réaction face aux petits.
Mon projet est simple: profiter de ses bonnes intentions pour permettre aux canetons de faire connaissance avec une poule de plus.
Je voudrais réveiller l’instinct maternel de Tina.
Avec leurs trois mères, ils n’en seront que plus sécurisés lorsqu’ils sortiront du poulailler et rencontreront les quatre autres poules qui, elles ne les ont pas encore vus.
Cette première sortie est imminente.
Mon Capitaine compte tailler une porte dans le carton, qui pourra se refermer lorsque nous voudrons maintenir les locataires à l’intérieur.
Les choses se passent tout en douceur…

Martine Péters