Catégories

Catégories

Archives quotidiennes : 17 juin 2020

Chaque jour , j’ai pris l’habitude d’organiser la sortie de nos canetons Coureurs Indiens afin qu’ils s’habituent à leur environnement et aux autres poules qui partagent le poulailler.
Ces petites escapades demandent presque autant d’organisation qu’une course d’école pour enfants de maternelle!
Afin qu’ils ne se sentent pas perdus en sortant du grand carton qui leur sert de  maison provisoire, je commence par sortir l’une de leurs deux mamans poules.
Je pose donc Chine dehors avant d’aller chercher les petits
Quatre canetons, quatre aller-retours…  et ce au grand galop pour éviter que Chine ne retourne dans le carton pendant que je sors les petits.
Bulle suit ensuite le mouvement lorsqu’elle s’aperçoit qu’il n’y a plus de « poussin » auprès d’elle et qu’elle les entend piailler à l’extérieur.
Bulle est une maman très sévère.
Elle pique ses canetons sans que nous comprenions vraiment pourquoi, mais ne leur fait pas vraiment mal.
Nous n’intervenons donc pas dans son système éducatif, tout en restant très vigilants.
Pour la première fois ce samedi, les autres poules ne se sont pas enfuies en courant en voyant ces petits OVNI palmés.
Kiwi, ma petite poule hollandaise, a même commencé des travaux d’approche, aussitôt chassée vigoureusement par Chine qui semble n’avoir qu’une confiance toute modérée en ses talents diplomatiques.
Il faut dire qu’avec sa curieuse petite tête et ses mines de Sherlock Holmes myope, Kiwi s’approche très près des canetons et les examine d’une manière presqu’inquiétante…
J’ai instauré pour ces sorties un rituel rassurant pour les uns comme pour les autres.
Une fois tout le monde dehors (à l’exception de Tina qui  nous fait sa première couvade et que je fais sortir seule pour la nourrir tout en la protégeant des autres, très agacées par son comportement), je propose une tournée générale de petits vers de farine lyophilisés. 
Le tout en respectant des distances de sécurité entre le groupe des poules et la famille poules-canetons.
Des plus petits aux plus grands, tous les occupants du poulailler en raffolent.
Ce festin commun met tout le monde d’accord et campe une ambiance très sereine.
Ensuite… les poules partent tranquillement vers le deuxième enclos tandis que la petite famille entame sa promenade digestive dans le premier enclos.
Les canetons y découvrent mille choses qui ont l’air de beaucoup leur plaire… le tout sous l’oeil bienveillant de Pomme que je ne laisse pas entrer lorsqu’ils sont dehors.
J’ai peur que ses démonstrations d’affection ne provoque la panique…
Une fois la promenade terminée, il faut rentrer ce petit monde, ce qui n’est pas une mince affaire.
Un retour sportif…
Mais un délice à regarder!

Martine Péters