Catégories

Catégories

Archives quotidiennes : 16 août 2020

Lorsque nous nous sommes installés dans le village de mon Capitaine, j’avais au fond de moi une réelle envie de m’intégrer et de pouvoir rendre service à la communauté si c’était dans mes cordes.
Je suis incapable de déblayer un coin de forêt ou le lit d’une rivière, mais je peux mettre ma plume à disposition…
Les deux premières années, j’ai pris doucement mes marques, tissé quelques liens, et j’ai commencé à apprendre le passé de la région et le mode de fonctionnement de la population et des structures administratives.
Tout était nouveau, il m’a fallu du temps.
Lorsque, cette année, mon Capitaine a intégré le conseil municipal et est devenu adjoint, ma « formation » s’est accélérée!
Puis est venu le moment où j’ai proposé de m’occuper du bulletin municipal qui, ces derniers temps, était distribué deux fois par an à la population.
Une seule personne avait le mérite de s’en occuper, se donnant beaucoup de mal pour que les habitants soient tenus au courant de toutes les décisions municipales et des animations du village.

J’ai proposé d’y introduire de nouvelles rubriques, de développer l’information de proximité, les portraits, la présentation des élus, beaucoup de photos… bref, tout ce que l’on peut trouver dans un mini journal de proximité.
Je retrouvais ainsi mes premières amours: l’information « micro locale » que j’ai beaucoup pratiquée au début de ma carrière.
Mon Capitaine s’est impliqué, tout le monde a joué le jeu, de la municipalité aux habitants approchés, et, en juillet, le premier numéro de la version relookée est sorti.
Les échos ont été positifs, nous encourageant à continuer.
Pour travailler sur le deuxième numéro, je m’y suis prise à l’avance.
Le travail a déjà commencé, les interviews se succèdent, et le bulletin peut désormais compter sur un comité de rédaction, comme les grands!
Les idées fusent, une belle synergie se met en place, et, dans la foulée, le nombre de parution passera à trois par année… pour le moment.
En vivant ces moments, je ne peux m’empêcher de repenser à une autre aventure vécue il y a quelques années en arrière.
Avec une formidable équipe de bénévoles investis, attachants, aux multiples talents et portés par un enthousiasme commun, nous avions créé le journal « Le Cotterg », qui était à l’époque uniquement  le journal officiel de la commune suisse d’Ormont-Dessus.
Ce petit journal existe toujours et a agrandi son champ d’action puisqu’avec le temps il est aussi devenu le journal de la commune voisine d’Ormont-Dessous.
Ces expériences professionnelles  et humaines qui se déroulent à une échelle modeste, à des années-lumière des mastodontes de la presse écrite sont rafraîchissantes et belles.
Aujourd’hui, grâce à chaque personne qui y apporte sa contribution, notre modeste bulletin municipal, qui ne dispose que de petits moyens mais de beaucoup de bonne volonté, améliore sa tenue et va veiller à n’oublier personne, jeunes et moins jeunes.

Beaucoup de travail, mais une nouvelle dynamique passionnante…

Martine Péters