Catégories

Catégories

Samedi soir.
Peu après 20 heures, le ciel s’obscurcit et la pluie attendue tombe enfin.
Une grosse averse, trop courte à mon goût, qui a donné le diapason de la météo de la nuit.
Vers 21 heures, je veux ressortir au jardin pour profiter de la fraîcheur et je réalise dès mon arrivée dans la véranda qu’une lumière étrange baigne les lieux. 

Dehors, alors qu’il est censé être parti se coucher, le soleil se bat contre les nuages, comme s’il voulait recommencer à briller.
L’atmosphère est très particulière…
Tout baigne dans un halo jaune qui repeint en ocre jusqu’au moindre gravier blanc. 
Ces photos ont été prises en l’espace d’une minute.
Le ciel ne ressemblait pas à un ciel nocturne.
Il était noir par endroits, tout bleu à d’autres, jaune…
Jolie robe de chambre enfilée par un soleil pudique.
Qui est donc le peintre qui arrive à signer de tels tableaux?

Martine Péters

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *