Catégories

Catégories

Neige

Depuis plusieurs jours, Neige, ma petite poule hollandaise, présente un problème qui ressemble furieusement à celui qu’a connu sa soeur, Kiwi, par le passé.
Elle boite, hésite à poser la patte sur le sol comme si elle souffrait.
A l’époque, j’ai emmené plusieurs fois Kiwi chez le vétérinaire qui avait diagnostiqué de l’arthrite,  un mal apparemment sans solution qui la ferait tellement souffrir qu’il faudrait se résoudre dans un proche avenir à l’euthanasier.
Son épouse, vétérinaire elle aussi, m’avait appris à  faire des piqûres à ma pauvre Kiwi, tâche dont je m’étais acquittée avec réticence.
Ma grande crainte était de faire souffrir mon bel oiseau.
Au terme de ce traitement, il n’y avait aucun progrès.
Ne restait plus qu’à laisser la maladie suivre son cours.
Sauf que… je suis trop attachée à mes animaux pour me résigner.
J’avais donc entamé un autre traitement plus doux, à ma sauce, à base de bains de patte et de massage à l’aide d’une pommade.
Quelques jours plus tard… Kiwi remarchait et n’a plus jamais présenté de problème, du moins pour le moment.
Mais je ne me fais pas d’illusion : il est possible que ce résultat provienne des produits injectés, qui auraient eu un « effet retard ». 
En découvrant que Neige semblait souffrir du même mal, j’ai demandé à mon Capitaine d’aller chercher de l’argile verte et, depuis quelques jours, j’ai commencé mes soins.
Massages et cataplasmes d’argile auxquels je vais ajouter des bain d’eau tiède.
Même si elle marche mieux après les soins, il est trop tôt pour espérer une évolution, mais je suis frappée de voir que, comme sa soeur, Neige est totalement en confiance et se laisse manipuler sans la moindre réaction de peur ou d’agressivité.
Lorsque je viens la chercher dans l’enclos pour l’emmener avec moi, toute la troupe, poules et canards confondus, m’entoure, piaille et cancane comme pour me demander ce qui se passe.
Et quand je la ramène et que je la pose délicatement sur le sol, le même spectacle se répète.
Tous entourent ma patiente en l’accueillant par un concert tonitruant.
Dans ce petit univers de plumes et de becs, chacun a sa place et le moindre changement est vu d’un très mauvais oeil…

Martine Péters

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *