Catégories

Catégories

Alors que le soleil et la sécheresse ont brûlé le gazon, transformant le jardin en paysage quasi désertique, certains rosiers continuent de fleurir.

Tous sont arrosés avec les eaux usagées du poulailler  qui, visiblement, leur profitent…

Je suis toujours aussi émerveillée par ces roses qui s’épanouissent de manière quasi ininterrompue du printemps aux portes de l’hiver.
Elles se raréfient, bien sûr, et leur saison de prédilection reste le printemps et le début du mois de juillet.
Mais pouvoir profiter de telles perles est un privilège dont il est impossible de se lasser…

MP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *