Catégories

Catégories

Le 22 octobre dernier, le Musée du Louvre a vécu un  épisode inattendu.
Un homme a tranquillement pris une sculpture en bois présentée dans le Pavillon des Sessions, scandant à qui voulait l’entendre « Je rentre à la maison avec ce patrimoine qui a été volé à notre mère patrie l’Afrique » et expliquant longuement son point de vue, tout en se dirigeant vers la sortie, l’oeuvre dans ses bras.

On peut  comprendre si  pas le geste, du moins sa revendication.
L’ennui, c’est que l’oeuvre qu’il a arrachée de son socle est originaire… d’Indonésie orientale.
C’est bête.
L’homme en question a été filmé par les caméras du musée, la sculpture dans les bras, marchant en s’expliquant longuement, sans se laisser interrompre par l’un des surveillants qui a essayé vainement de lui parler.
Le Louvre a déposé plainte.
Ce n’est pas la première fois que des activistes s’adonnent à ce genre d’action.
A noter que le Ministère de la Culture travaille sur un dispositif permettant de restituer les oeuvres arrivées de manière douteuse et étudie pour ce faire la provenance des oeuvres d’art africaine dans les musées de France.

 

MP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *