novembre 2020
L M M J V S D
« Oct   Déc »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

Catégories

Catégories

De temps en temps, il arrive que l’une ou l’autre de nos poules arrive à franchir le filet souple du deuxième enclos et aille se balader parmi les rosiers, dans le vaste espace du jardin qui, en principe, leur est interdit.
Elles ne s’en vont en général pas bien loin, et nous les ramenons facilement dans l’enclos.
Lundi, le scénario a été différent.
Pour la première fois, c’est la cane qui a pris la poudre d’escampette.
Mon Capitaine est venu me prévenir et je l’ai rejoint pour la ramener dans son enclos.
Les tâches étaient claires: mon grand homme ouvrait le filet et j’entamais les pourparlers pour ramener Gaspard.
Pour ceux qui n’auraient pas suivi, Gaspard est bien le prénom de notre cane que nous pensions être un mâle, au départ, et qui a conservé son nom par la suite.
Les canards étant farouches, il ne faut surtout pas les brusquer ou les effrayer, pour éviter qu’ils ne s’affolent et se blessent.
J’ai donc utilisé mon astuce habituelle lorsque je souhaite qu’ils se rendent dans un endroit précis: j’ai pris une longue et fine tige de  bambou pour l’empêcher de partir plus loin, et je me suis approchée en lui parlant.
Il n’a fallu que deux minutes pour que Mademoiselle Gaspard retrouve calmement son enclos et son fiancé canard auquel elle s’est empressée de raconter sa mésaventure.
A voir l’application avec laquelle elle a labouré le parterre de rosiers qu’elle a visité, je pense qu’elle a aimé son excursion.

Martine Péters


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *