Kali et mon Capitaine

Pour Kali, notre bébé  bichon havanais, mon Capitaine est un incomparable compagnon de jeux, voire un jouet géant.
Tout ce qu’il fait l’intéresse, et elle passe ses journées à le solliciter dès qu’il apparaît.
Lorsqu’il allume le feu dans la cheminée, elle se précipite dans le panier le plus proche et l’observe attentivement avant de reporter son attention sur les flammes qui finissent toujours par la bercer et l’endormir.
Dès qu’il s’installe dans un fauteuil, elle le sollicite d’un petit « Ho » bien sonore pour qu’il joue avec elle.
Quand il l’attrape pour la câliner, elle se tortille comme un ver et le couvre de léchouilles enthousiastes…
Il était donc normale qu’il prenne la décision de faire avec elle un point sur leur relation.
Lundi soir, alors qu’il était dans son fauteuil et qu’elle était assise en face de lui sur le sol à le regarder, il lui a posé la question fatale:
– Kali, est-ce que tu m’aimes? Si oui, aboie deux fois.

Le silence lui a répondu, mini Mogwaï se contentant de faire frétiller sa petite queue terminée par un plumet  blanc.
J’ai échangé un regard entendu avec Pomme: il va falloir que nous expliquions deux ou trois choses à Kali!

MP

 

par

2 réflexions sur “Kali et mon Capitaine”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.