Les loirs sont revenus…

Nuit de vendredi à samedi.
Il est passé minuit lorsqu’un bruit énorme me réveille.
Comme celui d’une explosion…
Je sais désormais, parce que mon Capitaine me l’a expliqué il  y a quelques mois, que ce bruit est celui fait par les loirs qui squattent le grenier.
Nous hésitions entre fouines et loirs, mais nous avons appris cette semaine que les fouines sont très discrètes, alors que les loirs… s’éclatent.
Ces bruyants co-locataires réinvestissent les combles lorsqu’il fait plus froid. 
Et lorsqu’ils sont là, c’est ainsi: ils font la fête.
Ils sont considérés comme nuisibles.
Mais comme, pour le moment, ils n’ont pas fait de dégâts, nous les laissons vivre leur vie.

MP

 

 

par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.