Catégories

Catégories

Archives quotidiennes : 26 janvier 2021

Régulièrement, Pomme a droit à une séance de toilettage maison au cours de laquelle je m’efforce de prendre soin d’elle le mieux possible pour qu’elle se sente bien dans sa peau… et dans ses poils.
Etant donné le traitement que je lui réserve, et les conditions dans lesquelles je procède, elle aime ce moment privilégié… à la manière de personnes savourant un moment au SPA.

Kali de son côté, affectueuse boule d’énergie indépendante et indomptable, a horreur que l’on tente de lui donner ne fut-ce qu’une douchette, ou que l’on essaie d’intervenir sur son pelage avec une brosse.
Bref: mon Capitaine a décidé de lui expliquer qu’il n’y avait aucune raison d’avoir peur ou de s’exciter, en lui permettant d’assister à la toilette de Pomme.
Et comme je n’avais aucune envie de voir un bâton de dynamite sur pattes s’immiscer dans ce moment, il l’a prise dans ses bras, s’est installé près de nous, et a attendu de voir comment elle allait réagir.
La première partie de la séance est classique: petit passage sous  mes ciseaux pour Pomme debout sur une table basse.
La deuxième partie est beaucoup plus plaisante sur elle. 
Je m’assieds sur le canapé préparé pour la circonstance, et installe confortablement mon Mogwaï sur le dos dans un nid de coussins.
De cette manière, je peux m’occuper de ses pattes, des coussinets, des ongles, etc, sans le moindre stress pour elle.
Pendant le quart d’heure qu’a duré la séance, Kali, très sage, était installée dans les bras de mon Capitaine comme si elle était au balcon d’un théâtre.
Extrêmement attentive, elle ne perdait pas une miette du spectacle,  observant chacun de mes gestes et guettant les réactions de Pomme.
Cette dernière, transformée en pacha voluptueusement vautré au milieu de ses coussins, se prêtait de bonne grâce à l’exercice, et a paru enchantée de mes soins lorsqu’elle a regagné la terre ferme.

Kali est très intelligente et aime apprendre.
Cette leçon particulière va-t-elle la mettre en confiance pour ses prochains soins?
A voir…

Martine Péters