Catégories

Catégories

Archives quotidiennes : 12 février 2021

J’ai  un grand péché mignon.
Voire très mignon, même: les washi tapes, aussi appelés « rubans de masquage ».
De quoi s’agit-il?
Ce sont des rubans adhésifs d’origine japonaise, très utilisés par les amateurs de scrapbooking.

J’affectionne particulièrement ceux réalisés en papier de riz, très fin, et les décors plus ou moins élaborés.
Si beaucoup les utilisent pour embellir leurs paquets cadeaux ou pour décorer leur bullet journal, je leur attribue une mission un peu différente.
Ils se retrouvent dans mon « Cahier des Délires », là où j’élabore les scénarios de chacun de mes livres et où je griffonne toutes les données techniques ou autres qui y sont reliées.
Pour m’y retrouver, je décerne à chaque ouvrage un ruban différent, ce qui me permet de retrouver ce que je cherche très facilement.
C’est à la fois pratique et plutôt joli…

J’ai découvert pour la première fois les washi tapes il y a une dizaine d’années en France.
Ils étaient alors assez difficiles à trouver.
Aujourd’hui, ils sont partout dans les commerces spécialisés et sur internet.
Devenus la coqueluche des scrapbookeurs, ils se sont bien démocratisés.
Mais chaque médaille à son revers: ils ont aussi perdu en qualité.
Tous les motifs ne se valent pas, mais il est toujours possible d’en trouver de très beaux…

Martine Péters