Catégories

Catégories

Archives quotidiennes : 14 février 2021

Cet hiver est particulièrement difficile pour nos poules et nos deux canards.
Les températures sont négatives, y compris dans la journée, et, surtout, les poules ont horreur de la neige.
Nous les réconfortons donc avec une nourriture plus riche et un chauffage branché la nuit afin de leur offrir une existence correcte en attendant le retour du printemps.
Ces conditions de vie les rend encore plus familières.
Elles recherchent notre présence, semblent apprécier les séances de papouilles…
Quant aux canards, ils supportent stoïquement cette période, sachant que, bientôt ils vont retrouver leurs congénères chez nos amis qui ont proposé de les prendre.
Leur comportement par rapport aux poules reste compliqué, et nous savons qu’ils seront plus heureux avec d’autres canards… tandis que mes poules seront plus en sécurité.
Sauf que… un autre danger s’est invité dans l’enclos.
Vendredi soir, après avoir sorti Pomme et Kali, mon Capitaine est rentré préoccupé.
Il a fini par me confier qu’il avait vu dans le jardin… un grand renard.
J’ai eu nettement l’impression d’avoir un noeud dans l’estomac.
Un renard…  l’un des pires prédateurs pour mes protégés, canards y compris.
La nuit, bien calfeutrés dans leur poulailler fermé, ni eux ni les poules n’ont rien à craindre.
Mais le jour? 
Que va-t-il se passer si ce visiteur magnifique mais indésirable revient et que je ne le vois pas?
Les grands froids poussent les renards à se rapprocher des maisons dans l’espoir de trouver de la nourriture, d’autant que février est le mois des naissances des petits.
Chaque animal a le droit de vivre et de se nourrir, mais si possible pas en affichant mes poules au menu.

M.P.