Catégories

Catégories

Il n’y a pas que moi qui me suis consacrée à la taille, au cours de ces derniers jours, dans le jardin.
Mon Capitaine, armé d’un long coupe-branches, s’est lui aussi prêté à l’opération non pas sur mes rosiers mais sur les arbres de notre petit verger.
Le majestueux pommier qui trône devant la véranda a ainsi eu droit à une coupe bien dégagée derrière les oreilles, le privant de ces rejets que l’on appelle « les gourmands ».
Ils lui donnent un air hirsute et gaspillent ses forces en produisant des sauvageons au détriment de l’arbre greffé.
Donc… une bonne coupe s’imposait.
Mais nous savons tous les deux que ces interventions porteront bientôt leurs fruits et que, bientôt, si tout va bien, notre jardin dormeur devrait nous récompenser au centuple pour nos efforts.
A propos… j’ai entendu qu’au Japon, la floraison des cerisiers a commencé…

Martine Péters

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *