La leçon de savoir-vivre

Je sortais de ma douche lorsqu’un aboiement impérieux a retenti derrière la porte.
Kali tenait à m’informer que ma présence était requise.
Et comme elle n’arrivait pas ouvrir la porte que j’avais bien fermée, elle transmettait le message à sa manière.
– Wa-a-hou!
– Arrête de me stresser, j’arrive!

Quelques secondes plus tard, j’ai entendu un autre bruit, plus indéfinissable.
J’ai reconnu la voix de Pomme.
Elle ne grognait pas, n’aboyait pas non plus.
Elle semblait… discuter.
J’ai entrouvert la porte pour découvrir mes deux chiens assis dans le couloir.
Pomme poussait Kali du museau en baragouinant je ne sais quel discours que sa complice semblait écouter avec attention.
J’ai doucement refermé la porte et j’ai terminé de me préparer.
Quand je suis ressortie, Pomme était toujours là, assise à m’attendre, et Kali avait disparu.
– Va la rejoindre, ma puce, j’arrive…

Elle s’est engagée dans l’escalier, se retournant à mi-chemin comme pour être sûre que je ne changeais pas d’avis.
Je suis restée songeuse.
Pomme protège ma tranquillité…
Elle a clairement expliqué à Kali par son attitude et peut-être par son « discours » qu’il ne fallait pas franchir certaines limites…
Une éducatrice de haut niveau…

Martine Péters 

 

par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.