juin 2021
L M M J V S D
« Mai    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Catégories

Catégories

Archives quotidiennes : 6 juin 2021

Vendredi après-midi, une cérémonie a eu lieu au cimetière de St Germain, organisée par le Souvenir Français.
Il y a restauré la tombe de Joseph Simonin, docteur en médecine et Major qui s’est illustré lors du Siège de Belfort durant la guerre  franco-allemande de 1870.
Mon Capitaine et son ami, le général de gendarmerie Jacquy Ribaud avaient revêtu leurs uniformes pour l’occasion, et une quarantaine de personnes s’étaient déplacées, parmi lesquelles une classe d’enfants de CM2 qui a travaillé sur le sujet.

La tombe avant la rénovation

Le travail effectué sur ce monument funéraire a été suffisamment remarquable pour être souligné, ce que je comptais faire dans le journal communal.
Mais la rencontre a largement dépassé le cadre du cimetière.
Nous avons ensuite suivi les enfants jusqu’à leur école où ils avaient préparé avec leurs enseignantes une exposition sur le travail qu’ils ont effectué sur cette guerre lointaine.
Ils avaient installé des panneaux présentant le fruit de leurs recherches, effectuées par petits groupes de deux ou de trois travaillant chacun sur un thème différent lié au conflit.
Ils s’appellent Bryan, Malone, Nathan, Alan, Nicolas, Enzo, Chloé, Maellys, Anissa, Zoé, Manon, Anaïs, Charline, Lorenzo, Timéo, Léo, Laurine, Pauline, Léa, Noé, Martin, Gaétan, Elsa et Apolline, et attendaient patiemment leur tour, sous un soleil radieux… et chaud. 
Ces enfants, qui ont tous entre 10 et 11 ans, se sont impliqués avec sérieux dans leurs recherches, m’expliquant avec leurs mots qu’ils avaient été sensibles à ce qui s’était passé durant cette guerre.
Leurs panneaux fourmillaient d’ailleurs d’anecdotes qui rendaient leur travail intéressant et attractif.
Et puis… il y a les petites phrases que seuls les enfants peuvent dire, et qui pimentent les dialogues:
– Une petite fille m’explique qu’avec son groupe de filles, elle avait réalisé des recherches et écrit tout un texte avant de réaliser… qu’elles s’étaient trompées de Guillaume et avaient dû recommencer en parlant bien cette fois de Guillaume Ier!
– Un autre groupe avait terminé in extremis quelques minutes à peine avant la cérémonie…
– A la question: « Que vous a fait ce que vous avez vu et entendu au cimetière? », tous m’ont expliqué qu’ils avaient été touchés, etc. Sauf un, qui a glissé: « Moi… ça m’a fait mal aux jambes. »

Le flambeau est transmis…
Ces enfants seront eux aussi les gardiens de la Mémoire collective.
Et comme me le disait une petite fille: « Plus tard, moi aussi je raconterai ça à mes enfants. Et on ira au cimetière, pour voir. »

La classe de CM2 de St Germain

Martine Péters