juillet 2021
L M M J V S D
« Juin    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Catégories

Catégories

Archives quotidiennes : 2 juillet 2021

La vie avec deux demoiselles Bichons havanais est souvent très drôle…
Kali (11 mois bientôt) et Pomme (11 ans et demi…) sont tellement complices qu’elles ont mis au point des scénarios qu’elles rendent rituels, et qui me font sourire à chaque fois…

Le matin, si j’ai un peu trop traîné à son goût dans la salle de bain, Kali vient me chercher tandis que Pomme est déjà en bas avec mon Capitaine.
Par affection, pensez-vous?
Peut-être… mais pas seulement.
Depuis quelques jours, elles ont instauré une nouvelle tradition dans laquelle je joue un rôle essentiel.
Elles sortent une première fois avec mon Capitaine, puis, dès que j’arrive au rez-de-chaussée, elles attendent de moi que je leur donne leur friandise préférée.
Prendre mon temps les oblige donc à patienter, ce qui n’est pas leur fort… et pousse Kali à venir me chercher.
Et si je fais mine de ne pas comprendre, elle me lance un petit « wouaf » impérieux en remuant vigoureusement la queue.
J’obtempère, donc…
Le soir, le scénario instauré depuis une semaine est encore plus clair.
Dès que je me lève, elles foncent dans la cuisine et m’attendent devant la porte de la véranda.
Il est l’heure de sortir une dernière fois.
Une fois revenues, elles font un  arrêt-buffet devant le meuble de la véranda sur lequel est posé le paquet de mini récompenses, et attendent leur dû qu’elles s’empressent d’avaler avant de courir ensemble jusqu’à l’escalier qui mène à l’étage.
En général, mes deux Mogwaïs me précèdent, et se précipitent dans la chambre.
Je n’ai alors que le temps de lancer depuis le couloir: Kali? Tu ne vas pas dans le panier de Pomme!
Jusqu’ici, mini-Mogwaï avait tendance à squatter tous les paniers que Pomme affectionne, y compris son « lit de nuit ».
Or celui-là, je veux qu’elle le respecte.
Depuis peu, donc, une fois mon avertissement claironné, je rentre dans la chambre… pour découvrir Pomme dans son panier, et Kali sagement dans le sien.
Deux paires d’yeux sont braqués sur moi en attendant mon assentiment.
Il faut donc que je les félicite abondamment à grands renforts de papouilles, puis Kali redescend au rez-de-chaussée à toute vitesse pour aller chercher mon Capitaine, tandis que Pomme se prélasse.
Quand tout le monde est enfin dans la même pièce, Kali tente une immersion sur le lit, ce qui lui est strictement interdit.
Elle redescend donc et commence la première phase de sa nuit.
Ce petit chien plein d’énergie passe ses journées à courir, jouer, nous abreuver de léchouilles, taquiner Pomme, lancer ses jouets en l’air le plus haut possible à la manière d’une majorette.
Mais le soir, à l’instant précis où elle a compris qu’il est l’heure de dormir, elle sombre dans un sommeil profond…
L’heure est venue de recharger les batteries!

Martine Péters