Co pilote je suis

Mon sens de l’orientation semble ne pas s’arranger avec l’âge. 
Mardi matin, alors que je suis en voiture avec mes deux helvètes complices, je réussis à nous égarer sur un trajet de cinq kilomètres, ce qui déclenche de joyeux sarcasmes de la part de mon fiston.
Mon sens de l’orientation le consterne, visiblement:
– Quand je pense que je savais par où passer mais que tu étais si sûre de toi en me disant de ne pas prendre le pont… Maman, continue à écrire, mais, surtout, ne parle pas!
– A ma décharge, j’ai été distraite par la conversation au moment où nous franchissions une étape capitale, ce qui m’a mélangé les idées… Bah, ce n’est pas grave, ça contribuera à consolider ma légende!
– Non mais, vraiment…

C’était… très drôle!
Mais cette fois, en admettant que ce n’était pas le cas auparavant, ma réputation est faite.

MP

par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.