septembre 2021
L M M J V S D
« Août   Oct »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Catégories

Catégories

Archives mensuelles : septembre 2021

Atelier du mardi.

Au cours d’une conversation sur les envies des enfants quant à leur avenir, Cyril, 7 ans, me dit:
– Moi, je veux être roi! Roi de chez moi!
– Ça, c’est une bonne idée! Et toi, Lilou?

Lilou, 6 ans, qui aime beaucoup parler et qui a le génie des réponses inattendues, me lance:
– Moi, mon rêve, c’est d’être éducatrice pour les poissons.
– Educatrice pour les poissons… tu es sûre que c’est un métier qui existe?
– Ben non, je crois que ça n’existe pas encore. Je ne sais pas pourquoi, d’ailleurs.
– Peut-être parce que cela ne s’éduque pas, les poissons…
– Je suis sûre que si!
– Et pourquoi aimerais-tu faire cela?
– Parce que parfois, ils se comportent très mal entre eux. Regarde les requins! Ils sont beaucoup trop agressifs, ils attaquent! Je vais les éduquer!

Une petite voix fuse:
– De toute façon, un requin, ce n’est pas un poisson.
– Ca ne fait rien: j’éduquerai tout ce qu’il y a dans la mer. Et je commencerai par les méduses! Non mais ça ne va pas de piquer les gens comme ça?!

Je savoure cette conversation…
Quand je pense que l’on me demande pourquoi j’aime autant travailler avec les enfants…

Martine Péters



Je travaillais lorsqu’un OVNI est venu atterrir sur mon bureau, comme tombé du ciel.
Cette chose couverte de poils bien que je la nettoie plusieurs fois par semaine, est le jouet préféré de Kali.
La célébrissime grenouille bleue…
Et notre mini Mogway n’a pas modifié ses habitudes de jeu: elle continue à envoyer ses jouets en l’air, souvent très haut, nous visant de préférence pour que nous rentrions dans son monde.
Autant elle est plutôt en mode rugby lorsqu’elle joue avec Pomme, autant elle est branchée basket avec nous.
J’ai regardé l’objet volant avec une certaine sympathie.
Franchement, à voir l’air déprimé de la bestiole, être le jouet préféré d’une demoiselle bichon havanais n’est pas un karma très enviable…

Martine Péters

Comme je l’avais prévu, j’ai passé ce week-end à terminer l’installation complète de mon ordinateur, passant beaucoup de temps sur les différentes applications et sur le matériel nécessaire pour permettre une utilisation optimale dès ce lundi.
A l’heure de mon rendez-vous travail hebdomadaire sur Skype, tout fonctionnait, même si j’ai encore un petit détail à régler dans la semaine.
A la question d’une amie qui me demandait « Alors, ce Mac? » je n’ai pas pu m’empêcher de souligner un aspect qui me ravit…
Mon autre Mac, qui reste sur mon deuxième bureau et qui me servira pour d’autres tâches, n’acceptait plus les mises à jour du système.
Pour les initiés, j’étais bloquée à Sierra 10.12… 
Mais j’ai vu évoluer les mises à jour à travers l’ordi de mon Capitaine et les articles de la presse spécialisée.
Mon ordinateur fonctionnait bien en dehors de ce souci, je ne me sentais donc pas pressée de le changer.
Ce n’est que lorsque je n’ai plus pu installer d’autres applications ni faire évoluer celles que je possédais déjà que je me suis décidée à franchir le pas.
Depuis ce week-end donc, je profite avec délice des nouveautés à travers Big Sur, le nouveau mode d’exploitation de Apple.
Et j’ai immédiatement eu un coup de foudre absolu pour une possibilité qui n’existait pas sur mon Mac… et qui me change la vie.
Désormais, il est possible de choisir le mode d’apparence, soit clair, soit sombre.
Cela peut avoir l’air anodin, mais le simple fait d’écrire en blanc sur noir dans un environnement peu agressif visuellement est précieux pour toute personne qui a les yeux fragiles.
Une foule d’autres caractéristiques me font aimer ce Mac et le matériel qui l’entoure mais… rien que pour celui-là, le changement est idéal.

MP