septembre 2021
L M M J V S D
« Août   Oct »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Catégories

Catégories

Archives quotidiennes : 18 septembre 2021

La stupidité est d’autant plus insupportable lorsqu’elle est doublée de méchanceté.
La plupart du temps, je garde mes réactions pour mon cercle intime.
Cette fois, ce qui se passe depuis quelques semaines sur les réseaux sociaux me choque tellement que j’ai décidé de m’en faire l’écho.
Voici ci-dessous un article de Steve Tenré, journaliste au Figaro, décrivant ce nouveau phénomène de débilité collective qui vise cette fois les enfants nés en 2010.
Martine Péters

Vous pouvez également retrouver l’article en ligne sur le lien suivant: https://www.lefigaro.fr/actualite-france/anti2010-blanquer-defend-les-eleves-de-sixieme-harceles-sur-les-reseaux-sociaux-20210916?utm_source=CRM&utm_medium=email&utm_campaign=[20210917_NL_ACTUALITES]&een=db44e459394d8cfaaca2213e05d0a30e&seen=2&m_i=Za52IcQES0VmxGJc0Es7JGZzzlOJSE_4ryxezhJ9ZGomgohBM03UdIl8QWGMHf9Co6IvxLVU9dciT%2BPW9VbSGGktiioVnsxfZN

#Anti2010 : Blanquer défend les élèves de sixième, harcelés sur les réseaux sociaux


 

Depuis la rentrée scolaire, le mot-dièse #Anti2010, qui réunit sur les réseaux sociaux insultes, moqueries, voire menaces, cible les jeunes collégiens de sixième nés en 2010.

Le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer a réagi, ce jeudi 16 septembre, à une campagne de dénigrement massivement relayée sur les réseaux sociaux. Depuis la rentrée scolaire, le mot-dièse #Anti2010, qui réunit insultes, moqueries, voire menaces, cible sur des plateformes telles que TikTok, Twitter ou Instagram les jeunes collégiens de sixième, nés en 2010.

«Il y a un mouvement qui monte et qui consiste à mal accueillir les élèves de 6e et à embêter les élèves nés en 2010. C’est évidemment complètement stupide et contraire à nos valeurs», a martelé dans une vidéo diffusée sur Twitter le ministre. «Rappelez-vous quand vous étiez en sixième vous-même, a-t-il dit à l’attention des internautes qui propagent le «hashtag». Vous comptiez sur la bienveillance de tout le monde. Alors soyez bienveillants à votre tour, soyez des vecteurs de fraternité, soyez des ambassadeurs contre le harcèlement. Dites à tous les élèves nés en 2010, à tous les élèves de 6e : bienvenue au collège.»

«Les enfants de 2010 sont devenus une cible»

«Personne n’aime les 2010», «brigade contre les 2010», «hors de ma vue les 2010»… Si la plupart des phrases trouvées çà et là sur les réseaux sociaux peuvent sembler puériles, certaines s’avèrent plus inquiétantes, appelant à «afficher» (filmer puis mettre en ligne) ou violenter ces jeunes élèves. Plusieurs références propres à cette jeune génération sont brandies par les harceleurs : ces derniers accusent notamment les enfants de 10 ans d’avoir un comportement toxique sur le jeu vidéo Fortnite, véritable carton chez les jeunes.

Face à ce phénomène qui prend de l’ampleur, la Fédération des Conseils de Parents d’Élèves (FCPE) s’est alarmé dans un communiqué intitulé «Les enfants de 2010 sont devenus une cible : la FCPE demande au gouvernement d’agir en urgence !». «Si les faits étaient marginaux depuis novembre 2020, le phénomène a largement dépassé les cours de récréation ou les altercations à la sortie des établissements, là où des personnels éducatifs peuvent encore repérer et agir», peut-on lire.

Auprès de nos confrères de BFMTV, Hugo Martinez, président de l’association Hugo! qui lutte contre le harcèlement scolaire, craint une «escalade de haine», pointant un mouvement «révélateur de notre société». «C’est très grave, on en vient à discriminer quelqu’un sur son année de naissance. Où va-t-on?», se demande-t-il.

Outre la publication de la vidéo de Jean-Michel Blanquer, le ministère de l’Éducation nationale a rappelé sur Twitter les numéros de deux plateformes mis en place pour lutter contre le harcèlement (3020) et le cyberharcèlement (3018).