Le Magnifique…

Quand j’étais jeune ado dans mon école alors exclusivement féminine, les deux grandes vedettes de l’époque étaient Jean-Paul Belmondo et Alain Delon.
Ils étaient aussi irrésistibles l’un que l’autre, dans deux styles différents.
Leur cote parmi nous était sensiblement identique, avec des variantes en fonction des rôles qu’ils endossaient.
Le temps a passé.
Jean-Paul Belmondo s’est avéré être  un personnage diablement attachant…
Son sens de l’amitié, sa personnalité sympathique, son panache, son regard respirant la bonté et son fameux rire toujours au bord des lèvres: il a pris de l’âge en devenant de plus en plus émouvant.
Lundi soir, j’écoutais ses amis parler de lui alors que la nouvelle de son décès avait été rendue publique. 
Il y avait beaucoup d’amour dans leurs paroles…
Un hommage national lui sera rendu ce jeudi aux Invalides.
Nous devions bien cela à notre « Magnifique »…

Martine Péters

 

par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.