Hippolyte

En cette période ce Noël, mon fils et son petit bonhomme sont venus passer trois jours avec nous.
Nous étions tous ravis… mais j’avais une appréhension: l’un des cadeaux que je destinais à Aurélien, 7 ans, n’était pas arrivé à temps.
Il y en avait d’autres, bien sûr, mais cela me faisait mal au coeur… 
Lorsqu’il est arrivé, je lui ai donc expliqué qu’il fallait que je lui annonce quelque chose:
– Qu’est-ce qu’il y a, Mamitine?
– Et bien figure-toi qu’il est arrivé quelque chose de contrariant… et d’un peu bizarre.
– Ah bon?!
– Hier, j’ai reçu un drôle de coup de téléphone. Au bout du fil, une petite voix bizarre m’a dit: « Vous êtes Madame Mamitine? Bonjour, Madame, ici, c’est Hippolyte ». Hippolyte… je ne connais personne de ce nom. Et toi?
– Moi oui, mais il n’a pas une petite voix bizarre…. Qu’est-ce qu’il voulait?
– Il m’a expliqué qu’il était le responsable de l’Atelier Jouets du Père Noël… et qu’il avait eu un problème avec l’un des jouets. L’un des tiens!!!!
– Oh non… il l’a cassé?
– Non! Pire!
– Mais qu’est-ce qu’il a fait??? Il l’a donné à quelqu’un d’autre?
– Non! Au moment de mettre les cadeaux dans le grand sac du Père Noël, il  était tellement pressé qu’il a oublié de fermer le sac. Et quand le traîneau a décollé, il s’est ouvert et un paquet est tombé dans la forêt… le tien!!!! 
– Il ne l’a pas retrouvé?
– Non… Tu penses, il était dans tous ses états quand il m’a appelée. D’abord il s’excusait, il te demandait pardon, et puis il m’a dit qu’il avait travaillé toute la nuit pour reconstruire le même jouet et qu’il l’avait confié à un livreur de notre monde en lui demandant de nous l’apporter le plus vite possible. Mais il nous demandait de ne rien dire au Père Noël, sinon il serait fâché sur lui. Je lui ai dit que  j’allais t’en parler. Qu’en penses-tu?

Bon prince, Aurélien sourit:
– On ne va rien dire. 
– Tu es gentil… Donc, là, nous avons deux solutions. Soit il arrive pendant que vous êtes avec nous, et c’est super. Soit il arrivera alors que tu seras retourné en Suisse. Et dans ce cas, je te le garderai et tu l’ouvriras quand tu reviendras. Ton Noël durera un mois!
– D’accord! Tu peux dire à Hippolyte qu’il n’y a pas de problème!

Lorsqu’il a découvert ses autres jouets, il était content… et a oublié que l’un d’eux avait manqué son envol!

par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.