Ecriplume

On écrit!

Mardi soir.
Je commence mon atelier en expliquant aux 8 enfants présents (il y a une hécatombe de malades, en ce moment…) que j’ai un défi à leur proposer.
J’ai lu un article de plus relevant que l’omniprésence des jeux vidéos et autres réseaux sociaux avaient un effet déplorable sur les enfants.
Ils perdaient de leur créativité et de leur goût de l’effort, etc.
– Qu’en pensez-vous?
– Mais… moi, j’utilise souvent mon téléphone, mais je fais plein d’autres choses!
– Et moi aussi!

Les réactions s’enchaînent.
– Bon. Et bien nous allons prouver que tous, vous avez de la ressource, et que vos cerveaux n’ont pas fondu! Vous voulez?
– Oui!!!!
– Je vous propose le jeu de la mini interview. Vous allez travailler par deux. Chacun et chacune va poser deux ou trois questions à son binôme. Puis vous répondrez aux questions. Mais attention: cherchez des questions auxquelles  ils seront obligés de répondre autrement que par un simple mot.
– Tu nous donnes un exemple?
– Si tu demandes à quelqu’un quelle est sa couleur préférée, il te répondra bleu, ou rouge, ou toute autre couleur… et c’est tout. Si tu lui poses la même question et que tu rajoutes: « quelle est ta couleur préférée et pourquoi? », il sera obligé de détailler. Et, si possible, trouvez des questions intelligentes qui appelleront de questions tout aussi intelligentes… Si l’exercice donne de beaux résultats, je mettrai vos questions et vos réponses en pages pour les présenter au public lors de la grande Journée Citoyenne de l’an prochain.

Vingt minutes plus tard, je lisais les questions et les réponses. 
Tous avaient joué le jeu, même si deux d’entre eux avaient dû être stimulés davantage que les autres.
Et j’ai découvert des perles magnifiques…
– Que préfères-tu, l’amitié ou l’amour, et pourquoi?
– Si tu avais un super pouvoir, ce serait quoi et pourquoi? 
– Quel est ton plus grand rêve?
etc…

Les réponses ont été à la hauteur:
– L’amitié car les amis ça te console…
– Guérir les gens, car ça me blesse de voir les gens malades.

– Monter sur la Tour Eiffel!

Tout ce qui a été écrit était touchant et témoignait d’un effort fourni par chacun d’eux pour montrer l’une des plus jolies facettes de leurs personnalités.
– Tu crois que ça mérite d’être montré à la journée citoyenne?
J’avais huit paires d’yeux braquées sur moi…
– Je ne crois pas, non… j’en suis sûre! Allez, tournée générale d’autocollants!
– Et tu veux bien nous faire le jeu des senteurs?
 
– Oui! On termine par les senteurs!
– Et moi, je peux continuer à dessiner mon dinosaure?
– Bien sûr, que tu peux…

L’atelier s’est terminé dans une ambiance légère.
Ils étaient contents de ce qu’ils avaient fait.
Et moi… je l’étais autant qu’eux après avoir découvert qu’ils étaient capables de s’impliquer, y compris en dehors des conversations parlant de jeux vidéo…

Ecriplume

par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *