Que s’est-il passé?

Cela n’aura pas échappé aux personnes qui ont l’habitude de se rendre sur Ecriplume: le site a été hors-service samedi durant de longues heures.
Que s’est-il passé?
Il est un peu compliqué de l’expliquer en quelques lignes, mais sachez que ce blog a été créé il y a une dizaine d’années par Walter, qui était un informaticien très doué doublé d’un homme de coeur.
Aujourd’hui, beaucoup de choses ont évolué sur la planète informatique et, pour faire simple, le site ne supporte pas les mises à jour exigées par les systèmes actuels.
Samedi, j’ai passé beaucoup de temps à trouver une solution en discutant avec les techniciens anglais capables de m’aider chez l’hébergeur auquel j’ai confié Ecriplume.
Mais ce que nous avons fait n’est qu’un pansement sur une jambe de bois.
Ecriplume devrait fonctionner sans problème, mais de manière provisoire.
Car d’ici quelques mois, une mise à jour beaucoup plus contraignante le mettra totalement hors service… à moins que je ne trouve une solution.
Celle-ci est simple dans les mots et très complexe dans les faits: si je veux pouvoir maintenir ce blog, je vais devoir le reconstruire entièrement.
J’ai donc passé ce week-end à réfléchir.
Abandonner ou tout refaire?
J’ai pris ma décision dimanche matin.
Je vais consacrer une partie de mon temps, ces prochains jours et prochaines semaines, à créer un nouveau site, comme je l’ai fait pour celui des Editions Ecriplume

Il s’agira pour moi de donner vie à un site bien adapté aux exigences techniques d’aujourd’hui, à faire en sorte qu’il corresponde à ce que je suis… et à le rendre suffisamment facile à utiliser pour que les personnes qui s’y promènent ne se sentent pas perdues.
Au passage seront réglés de petits bugs horripilants, et notamment celui qui ne permet plus les commentaires.
Il faudra également faire migrer l’ensemble des données du site, et j’espère pour cela être accompagnée par le jeune informaticien qui m’a déjà guidée précédemment. 
En clair, lorsque le site sera terminé, vous le verrez renaître de ses cendres!

Ecriplume 

 

par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.