Et voilà

Il n’y avait pas de raison que j’y échappe : un test vient de confirmer que j’ai également donné l’asile au coronavirus, sans doute depuis quelques jours déjà.
Le voyou m’a « draguée » et, même si l’on ne peut pas dire qu’il ait un charme fou, j’ai succombé.
Je ne vais donc pas m’éterniser aujourd’hui, histoire de reprendre des forces…

 

 

 

 

 

par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.