Aurélien apprenti bibliothécaire

Il m’est arrivé deux ou trois fois, ces derniers temps, d’avoir du mal à retrouver l’un de mes livres parmi les milliers d’exemplaires qui se trouvent dans la maison.
J’ai donc décidé de tenter pour la troisième fois de les répertorier.
Mes deux tentatives précédentes se sont soldées par des échecs indépendants de ma volonté l’application que j’utilisais n’ayant pas été remise à jour, elle n’a plus été utilisable.
La semaine dernière, j’en ai trouvé une autre, assez similaire, permettant de scanner les livres et de les lister en catégories.
J’ai donc commencé à l’utiliser, sachant que tous les ouvrages ne peuvent pas être enregistrés.
Ceux qui ont  un code-barre non reconnu ou qui sont trop âgés pour en avoir doivent être entrés manuellement.
En travaillant entre deux autres tâches, j’avais rentré 74 livres en deux jours, lorsqu’Aurélien, 7 ans, est arrivé avec son papa pour le week-end.
Je lui ai expliqué ce que je faisais, et je lui ai demandé s’il avait envie de m’aider.
Enthousiaste, il a dit oui.
Nous avons donc mis sur pied notre stratégie: je m’installais au salon et nous choisissions un rayon de livres qu’il me passait un à  un pour que je les scanne.
Lorsque la numérisation fonctionne, le livre est posé sur la pile des « ok » et réintègre la bibliothèque une fois le rayon terminé.
Les autres sont emmenés dans mon bureau où je les rentre à la main dans la banque de données, en y joignant une photo, comme pour tous les autres.
Pendant ce temps, Aurélien affronte son papa à la Nintendo…. et s’interrompt lorsque je reviens.
En un week-end, nous avons très largement dépassé le cap des 200 livres.
Samedi soir, content de nous, il m’a dit:
Mamitine, nous avons beaucoup de points communs, tu ne trouves pas?
– Oui, c’est vrai… et cela nous permet de former une belle équipe!
– On fait des choses tellement spéciales ensemble…

Je l’ai regardé, attendrie.
Il grandit…
Nos conversations sont plus profondes.
J’ai réfléchi et je lui ai dit:
– Tu sais… je ne pouvais pas rêver mieux. Tu es un merveilleux petit-fils…
Il a été très ému  et est venu me faire un énorme câlin e ajoutant:
– Et toi, une merveilleuse Mamitine…  

Dans un monde en plein chaos, ces moments sont des oasis de paix.

par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.