Conversation du soir…

Samedi soir.
Mon Capitaine et moi faisons un dernier brin de causette avant de nous endormir, et j’en profite pour lui confier un mini épisode de ma journée:
– Tu sais, je crois que toute ma vie j’aurai ce fameux problème de désorientation…
– Confondre la gauche et la droite, ne jamais savoir où tu es… oui, je sais, ça ne changera pas.
– Aujourd’hui, je m’en suis encore rendu compte dans un détail complètement stupide. Depuis que j’ai compris comment faire pour raccourcir un pantalon en conservant l’ourlet d’origine, j’ai travaillé sur trois jeans, dont un ce matin, que j’ai bien réussi. Puis, j’ai épinglé le troisième pour le terminer demain. Et là…
– …?
– Impossible de comprendre comment j’allais bien pouvoir m’y prendre, alors que j’avais  déjà fait les deux autres avant lui!!! Et ce n’est que tout à l’heure que j’ai compris pourquoi j’étais perdue.
– Et?
– J’avais épinglé à l’envers, en le rentrant à l’intérieur du jean alors qu’il faut  faire le contraire. Et pour m’en rendre compte, il a fallu que je m’en réfère au tuto… alors, je le répète, que j’en avais déjà fait deux autres! C’est lamentable… je suis une cloche.

Mon Capitaine, attendri, a voulu me faire part de sa compassion:
– Oui… Ma petite cloche à moi…

Sauf que… 
– Et toi, pour me consoler, tu me traites de cloche! 
– Heu… c’est du deuxième degré, chérie!
– Oui… mais, en bon mari, tu aurais dû dire:  » Meuh non, tu n’as rien d’une cloche! »

La conversation s’est terminée dans un fou rire général…

 

par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.