Hécatombe

Mercredi matin, j’ai très vite compris, en arrivant au centre périscolaire, qu’il se passait quelque chose d’anormal.
J’en ai eu la confirmation presque immédiate: l’épidémie de coronavirus était passée par là, et avait touché adultes et enfants.
Bilan: seules deux fillettes de mon groupe avaient été épargnées!
Il n’était pas question pour moi de renoncer à notre rencontre.
J’ai donc adapté notre travail et nous avons passé trois heures à avancer sur notre projet, entre filles.
Elles étaient manifestement contentes d’être l’objet de toute mon attention, et ont fait preuve d’une bonne volonté très touchante.
Nous avons été rejointes par une jeune stagiaire de 15 ans venue voir comment se passait ce curieux épisode… 
Je vais donc passer du temps, à présent, à mettre en forme ce qui a été fait, pour, la semaine prochaine, faire une surprise au groupe en lui permettant de découvrir la première mouture de notre travail!   

par

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.