La Petite Fée de Corbeyrier

Mon passé m’a rattrapée de la plus belle des façons, ce mardi…
En ouvrant ma boîte mail, j’ai découvert un message.
Il provenait d’une dame que je n’ai jamais rencontrée, mais avec laquelle j’ai partagé un épisode unique.
Cela s’est passé il y a plus de 20 ans, à Corbeyrier, en Suisse. 
Je travaillais à l’époque non pas pour un magazine, mais pour des journaux, et j’avais réalisé plusieurs reportages dans la journée.
J’avais promis de passer en fin d’après-midi à Corbeyrier, un village de montagne où avait lieu un Festival Celtique, dont j’aimais beaucoup l’atmosphère… et la musique proposée.
Le soir était tombé, et je commençais à ressentir la fatigue.
Je m’étais assise contre le mur de la salle de concert improvisée, j’écoutais les artistes qui se produisaient, et, mon carnet de notes à la main, j’écrivais ce que je voyais.
Quand, tout à coup, j’ai vu entrer une fée.
Une petite fille, dont j’ai réalisé par la suite qu’elle était trisomique, est arrivée avec un sourire irrésistible.
Elle était la grâce et la joie personnifiée…
Au-milieu de tout ce monde qui dansait et chantait, elle m’a aperçue, sans doute parce que j’étais à sa hauteur dans cette forêt de jambes gigotantes!
Elle s’est approchée de moi, m’a regardée, m’a souri… et m’a caressé le visage.
Puis elle est repartie rejoindre sa famille.
J’ai été tellement bouleversée par ce merveilleux intermède, qu’en rentrant chez moi, j’ai écrit un texte sur elle, d’un seul jet.
Cet article est paru dans plusieurs journaux.
Quelques jours plus tard, j’ai reçu une lettre qui m’a fait chavirer le cœur.
La maman de la petite fille avait vu l’article, comme plusieurs personnes de son entourage qui avaient reconnu cette délicieuse enfant dont j’ai appris qu’elle s’appelait Isaline.
Le message de sa maman m’a profondément émue… 

Ce matin, le message reçu provenait de cette dame qui termine aujourd’hui un livre sur sa fille, et me demandait l’autorisation d’utiliser le texte que je lui avais dédié.
J’ai évidemment accepté, avec joie.
Deux décennies plus tard, pour moi, l’émotion est intacte.
J’ai conversé avec énormément de personnes durant ma vie, anonymes ou célèbres.
Mais jamais je n’ai oublié Isaline qui restera pour moi l’une des plus belles rencontres de ma vie.

par

2 réflexions sur “La Petite Fée de Corbeyrier”

  1. C’est très émouvant. 🥲 Quelle belle rencontre….. éphémère mais qui finalement a marqué les esprits de chacun des protagonistes 🥰

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.